Sports

Le jour où Ricciardo a ‘gagné le respect d’Alonso’ en F1

Le jour où Ricciardo a 'gagné le respect d'Alonso' en F1 thumbnail

Le jour où Ricciardo a 'gagné le (...)

Avec huit victoires à son actif en Formule 1, Daniel Ricciardo s’est forgé un palmarès que beaucoup de pilotes pourraient lui envier dans la discipline. Mais lorsqu’on lui demande quelles ont été ses meilleures performances au cours de sa carrière, il ne choisit aucun de ses succès.

En effet, l’Australien a choisi d’évoquer le Grand Prix d’Allemagne 2014, qu’il avait conclu à la sixième place alors qu’il disputait sa première saison avec Red Bull. Mais ce jour-là, il se souvient surtout qu’il avait gagné le respect d’un double champion du monde : Fernando Alonso, alors chez Ferrari.

“Je ne vais pas choisir une de mes victoires car ce serait trop évident,” répond Ricciardo.

“Je vais choisir l’Allemagne en 2014. Je pense qu’il s’agit de la course qui m’a permis de gagner le respect d’Alonso.”

“Nous nous battions. Il ressortait des stands juste derrière moi avec des pneus frais et me dépassait dans la ligne droite grâce au DRS, mais il n’a ensuite pas défendu au moment d’arriver à l’épingle, se disant : ’Ouais, Ricciardo sait que j’ai de meilleurs pneus, il va me laisser passer et se concentrer sur sa course’. Et je me disais : ’Je n’ai rien à perdre’, je l’ai donc passé à l’intérieur du virage.”

“La bataille a ensuite continué durant quatre tours je dirais. Il me dépassait et je le repassais à chaque fois. C’était assez inattendu, surtout de son côté. Je ne pense pas qu’il s’attendait à lutter contre moi et je ne cessais de revenir, il se disait donc sûrement : ’OK mon pote, c’est une bataille que tu vas perdre’.”

READ:  Hulu working with Ricciardo on new scripted F1 TV series

“Mais je sentais que j’avais quelque chose à prouver. Evidemment, j’avais un grand respect pour Fernando. Peut-être que c’était seulement dans ma tête, mais je pensais que je devais gagner son respect. Il y avait cette petite voix qui me disait qu’il allait se souvenir de mon nom.”

“Et c’était fun. J’avais l’impression que ça allait se terminer en un virage mais ça durait pendant au moins quatre tour. C’était cool.”

Ce jour-là, c’est Nico Rosberg qui s’imposait à domicile au volant de sa Mercedes F1. Alonso terminait lui cinquième, un petit dixième devant Ricciardo.

Read More

Learn More: sports clips near me,isportsman,sports card shops near me,sportsrecruits,sports management,sports cuts,sports research,sports business journal,sports tape,sports radio 610,sports research collagen peptides,sports physical therapy,sports in spanish,sports zone,sports emporium,sports ltd,sports jobs near me,sports wallpapers,sports journalism,sports headbands,isportsman eglin,sports den,sports video group,sports doctor near me,m sports package,sports village,sports kilt,sports kids,sports x radio,a sportsman’s sketches,sports 56,sports 790,sports 1 marketing,sports 610,x sports radio,sports yard signs,sports 2000,sports 11,sports vet,sports zone topeka,sports zone aurora

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *